22 janvier 2021

Snes Gironde

Compte rendu de la réunion FSU « éducation prioritaire » du mercredi matin 20 janvier 2020

Une trentaine de participant.es du 1er et du 2nd degrés syndiqué.es au SNUIPP, au SNES et au SNUEP.
En Gironde, 18 collèges sont classés « éducation prioritaire » = 3 Rep+ et 15 Rep rurales (6) et urbaines (9). Les lycées Elie Faure de Lormont et Condorcet de Bordeaux ont également été contactés.
15 collèges ont un S1. En amont de cette rencontre, nous avons contacté tous les S1 sauf un oublié (Oups !!!, nous allons l’appeler rapidement et nous excuser). Seulement deux ne nous ont pas rejoint pour de bonnes raisons.

Nous remercions Fabienne Sentex et Claire Bordachard pour leur maîtrise du sujet et les collègues pour la pertinence de leurs interventions.

Des points ont été collectivement dégagés et seront portés aux États Généraux de l’éducation prioritaire organisés par la FSU le jeudi 28 janvier 2021 :
• limitations des effectifs par classe
• scolarisation des moins de 3 ans, plus de maîtres que de classe, Rased partout dans le 1er degré
• équipe pluriprofessionnelle partout et à temps plein
• temps de concertation nécessaire entre collègues sans contre partie et avec les partenaires de l’école
• élaboration de projets pour tous les élèves, en équipe, comme levier de démocratisation
• besoin de formation choisie et avec des « spécialistes »
• prendre en compte les effectifs ULIS et UPE2A dans les classes
• préservation des Segpa
• revoir la « gouvernance » de ces établissements petit laboratoire en terme de management pour l’institution par le biais des chefs d’établissement et des IPR référents
• refus des postes à profil et des hiérarchies intermédiaires
• maintien de l’indemnitaire pour TOUTES et TOUS
• pondération comme reconnaissance de la pénibilité du travail
Anna Clinquart devrait nous représenter lors de ces États Généraux, jour du CTSD « DGH »en Gironde.

Plan d’action départemental qui doit s’inscrire dans un plan académique et national sans attendre les annonces pour la rentrée 2022 :
• point « éducation prioritaire » lors des prises de parole à la manifestation du 26 janvier
• organisation dès à présent d’HIS et de RIS que nous pouvons co animer avec diffusion des publications de la FSU
• interventions dans les CA (motion), CTSD et CDEN dans le cadre de la préparation de rentrée et de la carte scolaire. Ainsi on peut travailler une mobilisation avec les parents (dans les établissements + réunion avec la FCPE 33 à organiser) et les élu.es
• réunions de secteur 1er et 2nd degrés = écoles, collèges, lycée et LP de secteur. Mutualiser les contacts S1 et PE Snuipp par le biais des sections départementales. Remontées des informations aux sections départementales et points d’informations réguliers
• rencontres avec les élu.es (maires, CD, députés)
• audience à l’IA ?
• campagne médiatique
• stage FSU en mai ou juin

Catherine Dudès pour le SNES 33.